Grâce à l'opération Masse Critique sur Babelio, je me suis vue attribuer :

camion_blanc

Julie Resa,
Le camion blanc,
Buchet-Chastel,
2010

On peut être une femme comblée, une petite bourgeoise enviée, une mère enamourée, une fille obéissante et se retrouver un jour en train de perdre le fil de sa santé mentale à cause d'un camion blanc envahissant.

C'est un tout petit livre qui dans un style minimaliste évoque la mort, l'amour, l'ennui, la peur, le mal-être, la lutte des classes, la vengeance, la colère, la duplicité.
C'est un tout petit livre, vite lu, qui détaille les obsessions d'une femme qui aurait mieux à faire que de se préoccuper d'un camion blanc.
C'est un tout petit livre qui ne s'égare jamais dans le grotesque. Cette jeune femme et ses états d'âme restent toujours crédibles et le suspense va crescendo.

J'ai trouvé ce court roman plein de qualités et la chute comporte une part d'humour noir qui ne m'a pas laissé indifférente.

Encore merci à Buchet-Chastel et à Babelio pour cette jolie découverte.