Restons avec un auteur à l'imagination foisonnante.

les louvetiers du roiBrussolo, Serge,
Les louvetiers du roi,
PLON, 2010.

Louis 14 vient de s'éteindre, un souffle nouveau va pouvoir souffler sur le royaume.
Frédéric Lemât, peintre, excelle dans ce climat d'intrigues. Sa spécialité, l'assasinat artistique...

A partir de ce climat pometteur Brussolo compose un roman en deux parties.
La première installe lentement le personnage de Frédéric, peintre génial mais insatisfait, assassin sans scrupules mais pas sans morale, amateur d'argent et coeur solitaire. C'est ma préférée, j'adore quand Brussolo prend son temps et laisse son humour et son imagination au pouvoir.
Ensuite, nous entrons, à bride abattue, dans le vif du roman. Avec son imagination coutumière Brussolo nous entraîne en quelques pages au coeur de la Bretagne où nous découvrons une demeure fortifiée, suivons une chouannerie religieuse, faisons naufrage, regagnons Paris... et restons un peu sur notre faim. A force de multiplier les péripéties en si peu de pages avec 1000 idées par pages on papillonne d'une situation à l'autre sans en exploiter tout le potentiel.
Un bon moment malgré tout.

La fin ouverte nous laisse présager un tome 2. Peut-être...