Après une période de frénésie professionnelle, j'avais envie d'un livre doudou. Du fond de ma mémoire me sont revenues les éloges au sujet de :

La liste de mes envies

       Grégoire Delacourt, 
       La liste de mes envies,
       J. C. Lattès,
       2012

   Jo est mercière à Arras. Elle a une vie bien remplie entre sa boutique, ses amies jumelles, son mari, ses deux (trop) grands enfants. Une vie ordinaire entre travail, deuils et rêves brisés. Une vie avec ses hauts et ses bas mais qui gagnerai, peut-être, à être plus palpitante.

Alors quand Jo gagne au loto, le lecteur pense qu'elle a 18 millions de chances de rendre sa vie plus palpitante...
Mais voilà, on n'est pas dans une bluette ni dans un conte de fées.

Ce livre est un condensé d'émotions. J'ai pris beaucoup de plaisir à suivre Jo durant les premiers chapitres puis j'ai fièvreusement touré les pages tant je me suis inquiétée pour elle. Lu en quelques heures, j'en garde un  souvenir très présent.

J'ai aimé le sujet, le style, la construction du roman. Chaque personnage est attachant et bien campé.

J'ajoute ma voix au concert de louanges ayant célébré ce court roman.