A mon tour de découvrir ce petit roman qui, en son temps, s'est attiré les foudres de la belle Scarlett Johansson. Je ne vois pas pourquoi d'ailleurs la belle n'a pas plutôt invité Grégoire Delacourt pour un café mais les lois de la notoriété sont parfois bien tortueuses. 

La première chose qu'on regarde

Retour sur l'histoire, Arthur, 20 ans, apprenti garagiste un peu casanier ouvre sa porte à Scarlett Johansson. Passé l'emerveillement, ils vont apprendre à se découvrir et peut-être à s'aimer allez savoir. 

Comme toujours chez Delacourt on commence tout en légèreté et sourire. Au fil des pages, le sourire se brouille et des thèmes plus graves émergent. Comme dans une tragédie, le narrateur implacable nous rappelle que le bonheur sera éphémère. Le mélange des genres donne un livre tendre et drôle. Il évoque tour à tour l'amour et la volonté d'absolu, ce pour quoi on est aimé, l'enfance, le bonheur et même les courses au supermarché ! 

Le roman est très court, séparé en deux parties distinctes qui nous font passer du rire aux larmes. 

Je l'ai quand même beaucoup moins aimé que La liste de mes envies. Le basculement dans le drame est ici trop évident là où il m'avait surprise dans le précédent opus. J'ai trouvé l'élément déclencheur du drame très exagéré. Pourtant le roman commence bien mais j'ai eu de plus en plus de mal à poursuivre ma lecture et à m'intéresser au destin d'Arthur malgré quelques passages tendres.