Cela faisait longtemps que je ne m'étais pas laissé tenter par un roman historique. Alors une saga... J'étais ravie de mettre la main sur : 

un_jour_je_serais_roi-couv

D'autant que la couverture était alléchante. Le sous titre "Amour, argent, ambition... tous les rêves mènent à Versailles." Et voilà mon imagination galopante me soufflant que je tenais en main un Piliers de la terre version française. 

Toussaint Delaforge est né le même jour que Louis 14. Mais alors que ce dernier se voit transmettre Versailles, modeste relais de chasse au coeur d'un marais, l'héritage de Toussaint est teinté de mystère. Sa mère meurt en lui donnant le jour et il est emmené par un jésuite qui deviendra son parrain. De ses premières années au sein de la maison du marquis de la Place, il garde le doux souvenir de sa fille. Mais, rapidement, il découvre les cruautés du pensionnat sous l'oeil perplexe de Calmès, le surveillant général. 

Les péripéties s'enchaînent mais j'ai abandonné ma lecture page 322. Toujours sans avoir vu le chantier de Versailles promis. 

Dans un roman historique j'atttends surtout un roman. Or, l'érudition de jean-Michel Riou le pousse à mettre l'Histoire en avant, parfois de manière un peu indigeste. Il nous compte quelques anecdotes mais ses personnages ont du mal à prendre vie. Ils agissent, l'auteur met en place l'arrière-plan dans lequel ils s'agitent et moi je me suis ennuyée ferme. La psychologie de Toussaint m'a semblé bien obscure. 
On retrouve une curiosité que je croyais morte au 19° siècle : le narrateur omniscient qui interroge son lecteur par des questions. 
De même, pour créer un suspense ou une tension, l'auteur a systématisé un procédé qui n'a pas tardé à me peser. Il abuse du flash forward. Pendant un chapitre il s'avance dans l'intrigue puis revient au présent pour nous expliquer pourquoi les personnages en sont arrivés là. 

J'attendais une large fresque hisorique et sociale, des rebondissements, de l'amour, de jolies robes, des décors fastueux ... et j'ai bâillé pendant un cours d'histoire ! 

Si mon avis de cancre ne vous suffit pas, allez lire le billet de Christine. 

Au fil de mes Lectures

1. L'auteur : Jean Michel Riou Toussaint est né dans les bas fonds de Paris. Affublé d'une balafre qui lui traverse le visage, il est manifestement né sous une mauvaise étoile. Recueilli par un Jésuite, Marolles, dès sa naissance, il n'a jamais connu sa mère morte en couche.

http://christine-lecture.blogspot.fr