Sous les couvertures

25 septembre 2015

La faute à Voltaire

Il y a une éternité, j'avais croisé la plume enthousiaste de  Fantasio recommandant la lecture de :        

La baronne meurt à 5 heures

J'ai beaucoup apprécié cette lecture.
Nous voilà en 1732, dans l'intimité de Voltaire. Pour pallier aux inconvénients de la vie quotidienne, il a trouvé le meilleur arrangement possible : il s'invite chez de riches protecteurs qui pourvoient à ses besoins et le laissent se consacrer à la Littérature.
Or voici qu'un fâcheux assassine violemment SA baronne ! Aidé d'Emilie du Châtelet, femme savante, férue de sciences, impertinente et enceinte jusqu'aux yeux il se lance à la poursuite de l'assassin. 

Pour être tout à fait honnête le suspense et l'intérêt de l'enquête en elle-même sont assez limitées, comme souvent dans les polars historiques. Elle passe même souvent au seocnd plan. 
On pénètre bien l'époque et on a la surprise, en fin de roman, de constater que Frédéric Lenormand est plus proche de la vérité historique qu'on ne le pensait.

Chapeau à la plume légère et malicieuse de Frédéric Lenormand. Elle est à la fois ironique et précise et trace des portraits rapides et extrêmement marquant des personnages principaux. Les éléments historiques prennent place sans pédanterie. Tout au long de ma lecture la voix de l'auteur m'a accompagné et c'est à regret que j'ai refermé le roman. 

Posté par Constance 36 à 12:04 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,


13 septembre 2015

1001 vies...

Un bouche à oreilles favorable et  me voilà plongée dans : 

alors_voila_0

Le narrateur, tel Shéhérazade, va tenter de tenir la mort à distance de la chambre 7 par la simple force de sa voix. Il mobilise ses collègues pour le relayer et conter à la femme-oiseau-de-feu des histoires. Elles sont destinées à la tenir en haleine et lui donner la volonté d'attendre la venue de son fils avant de s'éteindre. 

Et sous nos yeux tout un monde de patients et de soignants s'anime ! Des histoires souvent drôles, souvent tendres et toujours pleines d'humanité. Les enfants, les vieillards, les drôles, les durs...  
Les histoires sont très rapides, souvent inattendues et Baptiste Beaulieu sait ménager ses effets. 

On est au coeur de la vie hospitalière, le livre est rasssurant quand à l'humanité des soignants qui nous prennent en charge.
Pourtant je ne peux m'empêcher de me dire que le tableau reste incomplet tant il est éloigné de la réalité que j'ai connu en tant que patiente. Un peu perdue dans l'anonymat, face à une bureaucratie envahissante et à des médecins tout sauf humains . Une médecine à deux vitesses où on tente de me vendre des consutlations privées à tout bout de champ. 

Un concentré de l'hôpital tel qu'il devrait être. 

Posté par Constance 36 à 22:52 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

08 septembre 2015

Le mardi sur son 31 !

Grâce à une idée de Sophie, un aperçu de ma lecture en cours : 

Le mardi sur son 31

Cela fait un moment que j'ai envie de lancer ce rendez-vous hebdomadaire. L'idée m'est venue en participant à ce genre de "jeu" sur Facebook. L'idée est simple, tous les mardis, vous ouvrez le livre que vous êtes entrain de lire à la page 31 et vous choisissez une phrase.

http://lesbavardagesdesophie.wordpress.com

"En plus d'être confuse, Bertha est anxieuse : je lui tends la main, elle se dérobe déjà. Comment la mettre à l'aise ?

Je me dis souvent que le mensonge n'existe pas. Il n'y a pas plus de mensonges que d'armes de destruction massive en Irak !

alors_voila_0

Posté par Constance 36 à 18:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

23 août 2015

A hauteur d'enfant.

Retour au roman graphique ...

Dark roomA hauteur d'enfant, Lila navigue dans un monde étrange.

Elle arrive d'Argentine avec sa famille et débarque à Marion, petite cité d'Alabama dans les années 60. Lila, ni tout à fait noire ni toute à fait blanche observe avec curiosité les soubressauts de la conquête des droits civiques. 
On la suit de l'école primaire au lycée et en filigrane se dessinent les mentalités du Sud, la révolte des noirs et les luttes pour l'éducation et les droits civiques. 

J'ai adoré cette immersion. 
La composition des planches, le choix des anecdotes nous rendent perceptibles les préoccupations de l'époque, avec Lila on sccille entre sourire et révolte. 

La compostion de l'album et son graphisme m'ont beaucoup touchée. 

Posté par Constance 36 à 16:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

21 août 2015

Social ...

Un été très noir !

Cadres noirsJe poursuis mon exploration de l'univers foisonnant de Pierre Lemaître. 

Alain est chômeur. Mais pas un chômeur fringant et plein d'espoir. Non, un vieux chômeur sénior, usé par 4 années de recherches mais qui reste un rouage du système, prêt à presque tout ou presque,  même pour 500€/mois... Jusqu'au jour où on lui fait miroiter le poste idéal, celui qui lui permettra de renouer avec la vraie vie faite de vacances, de travaux dans son appartemement et de projets ! Pourtant rien ne va se passer comme prévu. 

J'ai été incapable de lâcher ce roman addictif. Il ne m'aura pas fallu plus d'une journée pour connaître le fin mot de l'histoire d'Alain. 
Le polar est diablement efficace, avec les manipulations et retournements de situation qui font tout son charme et qui sont la marque de fabrique de son auteur. Mais ce livre ce sont aussi des petits suppléments d'âme : 
un volet social teinté d'humour sur les petits rouages que nous sommes, les petits ou grandes compromissions que nous nous autorisons ; une fin douce amère sur le sens de la vie et un soupçon de juste revanche jubilatoire. Mention spéciale au style plein d'humour qui amène une fin morale mais pas moralisante. 

Chaque personnage a sa petite voix, ses motivations, parfois troubles. On reconnaît des cadres ou des stagiaires qu'on a croisés, et parfois on se retrouve au détour d'une phrase ! La construction du roman en trois temps donne sa coloration à chaque partie et apporte de la variété. Comme toujours du grand art. 

Quelques autres opinions de lecteurs :  celle de Nicole, de la livrophile...

Posté par Constance 36 à 20:47 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,


18 août 2015

Le mardi sur son 31 !

logo-mardi-31

 

"Sharko était maladroit, paniquait souvent et avait encore besoin de temps avant de retrouver ses réflexes de père. Mais il voulait bien faire et il y mettait du coeur : Lucie lui pardonnait toujours ses erreurs parfois grossières. "

Un moment de douceur qui ne devrait pas durer au début de Angor de Franck Thilliez. Allez, j'y replonge.

Angor

 

 

 

 

Posté par Constance 36 à 18:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

22 juillet 2015

Lemaitre du suspense !

Au niveau jeux de mots faciles ça ne s'arrange pas par ici ! Il faut dire que la chaleur ambiante n'aide pas mes neurones à performer !

Alex

 

Pierre Lemaitre est le roi du retournement de situation, j'avais un bon souvenir de Robe de Marié. Et avec Alex je n'ai pas été déçue. 

Alex est une jeune femme à la beauté troublante mais à la vie terriblement banale. Elle est infirmière intérimaire, vit seule et adore les perruques. Alors pourquoi l'a-t-on enlevée et séquestrée dans une caisse de bois ?
Camille Verhoeven, le policier va tout faire pour la sauver. Même affronter ses démons et reformer son équipe. Mais faut-il sauver Alex ?

Ce roman peut se lire indépendamment de celui qui le précède. 

J'ai adoré me faire bousculer par le sens des rebondissements de Lemaitre.
On tremble d'abord pour Alex, avec des scènes cauchemardesques. Je ne suis pas particulièrement sensible mais certaines scènes sont ...
Et puis on change de point de vue et vient le temps des questions. On se demande avec lui ce qu'est une victime.
Lemaitre, l'air de rien, pose la question de la justice et de la vérité. 

Les personnages sont parfois à la limite de la caricature mais sont tous très attachants, et eux aussi nous réservent quelques surprises. L'équipe d'enquêteurs apporte un peu de fraîcheur à un roman parfois très noir. 

J'ai hâte de la découvrir sur grand écran ! 

 

Posté par Constance 36 à 12:23 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

17 juillet 2015

Multiples...

erik-axl-sund-les-visages-de-victoria-bergman-essentielactu

 

Des crimes atroces secouent la Suède. Au fil des tomes de jeunes garçons, des bourgeoises sans histoires, de paisibles retraités vont mourir et parfois être torturés d'atroce manière. 

Jeannnette Kihlberg va mener l'enquête tout en tentant de régler ses problèmes privés. Elle sera épaulée par Sofia Zetterlund, jeune psychanalyste. 

Je ne déflorerai pas plus l'intrigue. Je vous laisse le plaisir d'explorer ces trois tomes, de vous dire avec horreur que vous avez compris, de réaliser sans soulagement que vous n'avez rien compris. 

Néanmoins, âmes sensibles s'abstenir. Il sera ici question de pédophilie, de torture et même de cannibalisme. 

Les personnages foisonnent, l'intrigue aussi, éclairée par de multiples points de vue. Chaque tome apporte sa pièce de puzzle, les intrigues se croisent, les fausses pistes sont légion... on se perd parfois. Les trois tomes ne sont pas indépendants et les réponses n'arrivent qu'en toute fin de dernier tome. 
Les personnages sont attachants et complexes. 

Un bémol toutefois. L'idée de départ m'a beaucoup séduite ainsi que le point de vue adopté par le lecteur. Or cette intrigue si originale est complètement déconstruite en fin de dernier tome. Les réponses sont parfois banales et les coïncidences se multiplient. Un peu comme si, effrayés de leur audace, les auteurs ne nous faisaient pas confiance. 

Une lecture néanmoins addictive. 

L'avis de Justine...

Lire-une-passion: Les visages de Victoria Bergman, tome 1: Persona - Erik Axl Sund

La psychothérapeute Sofia Zetterlund suit deux patients particulièrement difficiles : Samuel Bai, un ancien enfant-soldat de la Sierra Leone et Victoria Bergman, une femme profondément meurtrie par un violent traumatisme d'enfance. Tous deux présentent des signes de personnalités multiples. Un jeune garçon est retrouvé mort derrière des buissons, près d'une bouche de métro, le corps momifié et sauvagement mutilé.

http://lireunepassion.blogspot.fr

Posté par Constance 36 à 23:18 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,

06 juin 2015

Voeux de bonheur

Sophie est folle. C'est avéré. Elle oublie des choses, perd ses affaires. D'ailleurs elle est toxique, les gens tombent comme des mouches autour d'elle, même ses proches. 

robe_de_marie Les morts s'enchaînent et Sophie devient une fugitive. 

De ce roman je ne dirai rien de plus. Car Pierre Lemaître nous entraîne de suspense en surprises.

Si les 3/4 du roman m'ont convaincue et m'ont poussée à une lecture compulsive, la dernière partie m'a semblé bien faible et pour tout dire sentant un peu la répétition. 

Mise à part cette dernière réserve j'ai passé un excellent moment. 

L'avis de passion des livres, de Calypso...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par Constance 36 à 11:42 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,

21 mai 2015

Festivals et paillettes

La période étant aux paillettes et aux starlettes je n'ai pu m'empêcher de faire ma groupie et de partir à la découverte de Sylvie Testud, l'auteure.

C'est le métier qui rentre Sybille est une actrice reconnue, mère de deux enfants adorables et future réalisatrice. Car elle a écrit son premier film et sera épaulée pour la production par les Ceausescou, un frère et une soeur producteurs réputés. Sybille en est sûre tout se passera bien ! La course au financement commence. Et avec elle notre visite des coulisses du 7° art. 

Malgré l'humour et de la légèreté, plus qu'un roman j'ai eu a sensation de lire un documentaire. A chaque page je me demandais qui était qui... A vrai dire je m'interroge encore sur la réelle identité des monstrueux producteurs. Voyons un frère et une soeur, avec des prénoms improbables et un patroyme proche de celui d'un dictateur ? Si quelqu'un sait je suis preneuse ! 

J'ai adoré les vicissitudes d'écriture du scénario. 
Loin de se donner le beau rôle, Sybille assume son côté mère et épouse indigne, égocentrique et naïve. Cela ajoute au charme de l'ensemble. 

Il n'y a pas que moi qui ai aimé me plonger dans cet univers puisque le roman a été adapté au cinéma et devrait bientôt sortir ... réalisé par Diane Kurys, entorse au carctère prémonitoire de l'ouvrage. Pour une fois que je suis en avance sur l'actualité !

 

Posté par Constance 36 à 12:15 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,