Un livre qui m'a fait de l'oeil à la médiathèque :

Ceux_qui_nous_sauvent

Jenna Blum
Ceux qui nous sauvent
2009
Presses de la cité

Trudy Schlemmer est une universitaire obscure aux relations difficiles avec sa mère. Anna, cette dernière, a fui l'Allemagne à la fin de la guerre au bras d'un GI. Depuis cette époque elle n'a plus jamais évoqué son passé. Trudy le connaît ce passé, une photo les montre, elle et sa mère, aux côtés d'un officier nazi. La conclusion s'impose d'elle même. Persuadée d'être la fille d'un monstre, elle passe sa vie à enseigner "Le rôle des femmes dans l'Allemagne nazie."

Dans un récit à deux voix, le lecteur oscille entre le récit de la jeune Anna aux prises avec la guerre, sa conscience et les nécessités de la survie et celui de Trudy qui se retrouve un peu par hasard à interviewer des allemands ayant connu la guerre.

Malgré quelques maladresses j'ai trouvé ce premier roman poignant. Il faut dire que durant quatre ans Jenna Blum a réuni des témoignages pour la fondation de Steven Spielberg, de nombreux témoignages émaillent le récit.
Le récit de la vie d'Anna est celui qui m'a le plus touché. Tout en nuances et en profondeur. On comprend mieux au fil des pages la mue de la jeune fille passionnée en mère de famille murée dans le silence et la honte.


Récit d'amour et de mort, voix originale parmi les romans sur la seconde guerre mondiale, c'est aussi une exploration du poids de l'histoire que nous portons ou croyons porter.